Blog Post

Read usefull post about our goods

Les arbalètes sur les bateaux du XIII et XIV siecle

248

Le Moyen Age a été en Europe l’âge d’or de l’utilisation de l’arbalète, mais on connait peu l’usage qui en a été fait sur les bateaux au XIII et XIVème  siècle. Les documents épars qui nous sont parvenus, témoignent de la présence systématique d’arbalètes sur les bateaux en temps de guerre, mais également en temps de paix sur les bateaux de transport, ne serait ce que pour se défendre des pirates.

Une ordonnance génois du 6 septembre 1341 indique « nous ordonnons qu’aucun génois ne soit assez osé pour sortir du port de Gène une nef de quelque sorte qu’elle soit, dans laquelle ne serait pas les hommes, munitions, fourniments, cordages, et autres objets dont suit la nomenclature . »

Une longue liste de plusieurs pages suit, avec pour chaque article les amendes pour les biens manquants.

- L’équipage comportera un minimum de 120 hommes, plus 20 soldats supplémentaires. (D'autres ordonnances précisent que ce sont des arbalétriers, car le combat d’infanterie sur les bateaux est assuré par l’équipage).

- 28 arbalètes à moufle..

- 32 arbalètes à croc

- 14 moufles.

- 32 crocs.

- 12 caisses de viretons pour arbalètes à moufles

- 22 caisses de viretons pour arbalètes à étrier.

- 16 caisses pour arbalètes à crocs.

- 30 douzaines de dards

- 200 écheveaux de fils pour arbalètes (pour la réparation ou le remplacement des cordes)

Il est prévu une amende de deux florins pour chaque article manquant.

 

Si, comme c’était l’habitude à l’époque, il y avait 500 projectiles par caisse, nous trouvons un total de 27 000 viretons par bateau et une capacité de 238 traits par personne embarquée.

 

Il semble qu’en France l’usage était que chaque arbalétrier embarqué possédait deux arbalètes ; soit un matelot était à sa disposition pour armer les armes, soit il l’utilisait s’il en avait les compétences.

 

Les arbalétriers, lorsqu’un navire était pris, avaient le droit de conserver tous les crocs trouvés sur le navire, et tous les carreaux qui étaient sur le pont (ceux qui avaient été utilisés).

 

Un autre document nous indique que les arbalétriers étaient payés 8 sols par jour, alors qu’un homme d’équipage 5 sols seulement .

Comments (1)

François d 10.18.2016
Que la mer était belle quand elle n'était pas polluée... par, la poudre (le plastique viendra plus tard) ! Quoique ses nuages fassent de plus spectaculaires "marines" ! ! !
Only registered and logged customers can add comments
  • une expédition rapide, généralement dans les 36 h.
  • un emballage soigné
  • des articles en stock (sauf mention contraire)
  • un payement sécurisé
  • garantie 2 mois sur les arbalètes ( sauf corde et arc)


PROMOTIONS

SOYEZ LE PREMIER À SAVOIR

Obtenez toutes les dernières informations sur les événements, les rabais et nos offres. Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant.

Vidéo du moment